Macron president : Quel avenir pour les chauffeurs VTC

 

Le choix de ces élections présidentielles a été très difficile au premier tour, et encore plus au second. Pour éviter d’avoir à faire avec le Front national, la France toute entière a du se lever pour voter massivement pour le candidat Macron. Non pas qu’il plaise à la majorité, mais ce vote contestataire a permis d’éviter le pire, et nous savions que cela allait arriver depuis bien longtemps. Maintenant que Macron est à la tête du gouvernement français, voyons ce qui attend les chauffeurs VTC dans les mois, années qui arrivent…

 

Une déprofessionnalisation programmée

 

Macron ne l’a jamais caché, il a toujours soutenu la société Uber, mais aussi les « ovnis » de type Heetch. Lorsque l’on parle d’ovni, il est en fait question de structures détournant la législation en vigueur en profitant de vides juridiques. Heetch a été condamné, mais juridiquement, leur concept n’était pas illégal étant donné que le passager ne payait que ce qu’il voulait. C’est l’inégalité envers les professionnels du secteur qui a fait pencher la justice en leur défaveur. Dans le cas de Uber Pop, l’illégalité était flagrante, et la longueur du procès d’Uber dans cette affaire n’a été que le miroir de la puissance des lobbys et politiciens qui soutenaient la multinationale. Coucou Manu 😉

 

Il suffit de voir le fonctionnement de la firme américaine dans son propre pays d’origine. Je reviens de Etats-Unis où j’ai utilisé l’application Uber à plusieurs reprises – Pardonnez moi, j’ai honte – Lorsque vous commandez un Uber X aux US, les prix sont exagérément bas. Après avoir discuté avec les chauffeurs, j’ai bien compris que les Uber X américains étaient en fait l’équivalent des Uber Pop français. Ce sont donc des particuliers qui s’inscrivent sur la plateforme et qui conduisent des passagers sans avoir à créer de structure ni passer de formation. Ils s’inscrivent, conduisent, et touchent leurs revenus en direct, au même titre que Uber Pop ou Heetch chez nous.

 

Lorsque l’on connaît le cursus et les soutiens de notre nouveau président de la république, il n’y a pas besoin d’être devin pour comprendre que la dérèglementation du transport de personnes en France est d’ores et déjà « en marche »… Préparez vous donc à ce que les structures de type Uber puissent prochainement transporter des passagers sans que les chauffeurs aient besoin d’une quelconque qualification. Les particuliers seront donc les nouveaux chauffeurs de demain, ils seront nombreux, massivement et à des prix incroyablement bas.

 

Quel avenir pour les chauffeurs VTC ?

 

Les chauffeurs VTC professionnels indépendants auront à traiter avec une concurrence terrible. Les charges qu’ils auront à payer, au même titre que les taxis, seront un frein énorme à leur expansion. Des hordes de particuliers auront la possibilité de travailler sans charges, sans réglementation, avec des véhicules d’un autre temps. Déjà que Uber casse les prix en tordant la rémunération de ses chauffeurs, alors imaginez ce que ca sera lorsque Macron aura mis en place la possibilité de faire travailler des particuliers.

 

J’ai commandé un chauffeur Uber pour aller de Argenteuil à Roissy CDG. Cette course, je l’aurai facturé 70€. Avec Uber, je n’ai payé que 28€88… Cool j’ai fais des économies. Mais qu’en est-il du chauffeur ? A ce prix, retirons : 7.22€ de commission Uber, 2.9€ de TVA, 7€ de frais kilométriques, 7€ de charges. Il restait donc 4.76€ au chauffeur qui m’a accompagné. Voilà pourquoi je ne lui en ai pas voulu d’écouter « La puissance » de MHD à fond pendant tout le trajet et que je lui ai tout de même mis 5 étoiles malgré une prestation plus que pas terrible.

 

L’avenir pour les chauffeurs actuels s’avère bien difficile malgré ce que certains semblent affirmer sur les réseaux sociaux pour vendre de la création de société et de la formation massivement tant qu’il est encore temps. Car dans un avenir proche, ces activités de niche n’auront plus lieux d’être dès que notre nouveau président aura trouvé le moyen de remettre les particuliers dans la boucle.

 

Vous êtes ou souhaitez devenir chauffeur VTC indépendant des applications

 

Concentrez vous sur la clientèle d’entreprise et celle des particuliers de luxe. Oubliez la clientèle taxi. C’était déjà le cas avant, mais l’ère Macron va empirer les choses. La clientèle low cost sera aspirée dans son ensemble par les grosses structures dans les années qui arrivent, donc n’y pensez même pas. Si vous suivez ou avez suivi cette formation, concentrez vous sur les aspects vous permettant de trouver et fidéliser votre clientèle, mais de manière encore plus drastique. L’avenir n’est pas tout rose, mais il restera des clients intéressants pour une poignée de chauffeurs offrant des prestations de qualité.

 

Vous êtes ou souhaitez devenir chauffeur VTC pour applications

 

Si vous êtes à votre compte, il sera bientôt inutile de conserver vos charges fixes si coûteuses. Comme je le disais quelques mois auparavant, il était bien plus intéressant financièrement d’être chauffeur pour Heetch que pour Uber. Même si j’étais contre le concept, tant que ca existait et que c’était légal, les conducteurs n’avaient aucune raison valable de se priver. J’ai même trouvé un peu bête de faire chauffeur pour Uber en mode esclavage en berline et chef d’entreprise alors que d’autres conduisaient en clio pour moins cher mais en gagnant plus d’argent. C’est ce qui va bientôt arriver. Donc si vous n’êtes pas encore chauffeur VTC et que vous comptez faire de l’application, ne passez pas d’examen, ne créez pas d’entreprise, attendez juste un peu que notre cher président détruise le transport de personnes.

 

Et les taxis ?

 

Malheureusement pour eux, je ne donne pas bien cher de leur peau. Attention, je ne m’en réjouis pas car VTC et taxis sont tout de même très proches malgré la mauvaise attitude de certains (Dans les deux camps) et j’ai beaucoup de respect pour leur profession. Le lobby des taxis a toujours eu beaucoup de poids sur les gouvernements de droite et de gauche, tout comme la majorité des lobbys français qui soutenaient nos gouvernements successifs depuis De Gaulle. Avec Macron et son mouvement « en marche », la donne est changée, car ses soutiens ne sont plus vraiment des grands groupes français (majoritairement) mais des lobbys plus puissants venus d’outre mer dont Uber fait bien entendu parti. Ce nouveau gouvernement ne sera donc pas favorable du tout aux taxis qui seront les premiers à faire les frais de la dérèglementation du transport de personnes et ce, plus que quiconque en France.

En conclusion

Macron et « en marche » s’apprêtent à modifier l’économie du transport de personnes comme jamais… Autant se préparer dès maintenant !

 

Autres sujets qui pourraient vous intéresser :

L’éthique des chauffeurs VTC « pour les nuls »

Chauffeur VTC : Comment effectuer un devis adapté ?

Chauffeur VTC : Quel statut juridique choisir ? (+ rappel de règlementation 2015)

Chauffeur VTC : Comment fidéliser ses clients ? (Formation VTC terrain)

Devenir chauffeur VTC : Comment calculer votre rentabilité et vos tarifs

 Le rôle des applications mobiles dans la vie d’un entrepreneur VTC débutant

VTC auto entrepreneur : Un statut incohérent

Numerus clausus des VTC : Ce rêve qui ne se réalisera jamais

POUR EN SAVOIR PLUS, REJOIGNEZ NOUS SUR FACEBOOK    : ADOPTE UN CHAUFFEUR VTC

Suivez nous sur TWITTER

FacebookTwitterGoogle+Partager