Point Santé : Comment se sentent les chauffeurs VTC physiquement et moralement

 

Avec une recrudescences des accidents chez les chauffeurs VTC, on ne peut que se demander ce qui peut provoquer une telle « hécatombe ». S’agissant majoritairement de professionnels de la conduite (Enfin normalement…), qu’est ce qui peut provoquer un tel nombre d’accrochages chez ces chauffeurs ? J’ai donc décidé de m’intéresser à la santé physique et morale des chauffeurs VTC afin que ceux-ci soient au top de leurs capacités pour réaliser au mieux les missions qui leur seront confiées.

 

La santé et la conduite du VTC font bon ménage dans la mesure où celui-ci a connaissance des risques encourus et des moyens à adopter pour s’en préserver.

La fatigue

Si la loi limite le temps de travail des chauffeurs de taxis à 11h, ce n’est pas pour rien. Effectivement, rester concentré autant d’heures sur une même journée est déjà très difficile, alors pensons à ces nombreux chauffeurs VTC qu’aucune règle ne limite et qui travaillent 12, 13 et parfois même jusqu’à 16h par jour ! Ce sont souvent les chauffeurs d’applications qui effectuent des journées aussi longues compte tenu de l’extrême précarité salariale qui les touche (un chauffeur uber touche environ 3,75€/heure).

Pour les chauffeurs indépendants, c’est surtout lors de MAD (mise à disposition) que la fatigue se fait sentir, mais aussi lorsque la clientèle perso effectue des réservation sur des amplitudes horaires plus que larges.

ex : Une course à 5h du matin, puis une autre à 13h30 et une dernière à 00h45. Le temps de travail journalier n’est pas énorme, mais la journée en elle même est tout de même très longue.

Pour la somnolence excessive ou persistante, efforcez-vous de dormir selon des horaires réguliers (si votre agenda vous le permet), pourquoi pas des micro-siestes dans votre véhicule, entre deux clients. Chez vous, si vous ronflez beaucoup et vous réveillez en pleine nuit essoufflé et transpirant songez à l’apnée du sommeil qui devrait être traitée pour que vous puissiez bénéficier d’un sommeil réparateur de qualité.

Quoi qu’il en soit, évitez de travailler plus de 11 ou 12h d’affilées, notamment pour les chauffeurs appli. Cette dizaine d’euros que vous gagnerez avec 3 heures de travail en plus peut vous couter bien plus cher en cas d’accident.

La vue et l’ouïe

L’acuité visuelle ou auditive sont des sens primordiaux pour un chauffeur VTC. Pour tous ceux qui ne sont pas adeptes du docteur, il y a tout de même quelques vérifications régulières à effectuer. Pour les fonctions essentielles que sont la vue et l’ouïe, pensez à consulter régulièrement (tous les 2 ans par exemple) et à renouveler vos lunettes (ou verres de contact) quand nécessaire.

Une mauvaise vue peut augmenter significativement le temps de réaction d’un chauffeur, lui faisant perdre quelques millièmes de secondes qui feraient la différence entre un chauffeur qui continue sa journée et un autre qui finit malheureusement dans un mur.

Pareil pour l’ouïe, si un chauffeur n’est pas en capacité d’entre un cri, un coup de klaxon ou autre, il pourrait ne pas être avertit d’un danger imminent et terminer placardé sur le site sordide qu’est ubercrash.

L’alcool, les stupéfiants et les médicaments

 

Bon je vais pas me lancer dans un discours moralisateur, vous êtes tous de grand gaillards (ou gaillardes ^^) mais voici tout de même quelques chiffres :

  • L’alcool reste l’une des premières causes accidentogènes (21 % des personnes tuées sur la route en 2015)
  • La prise de stupéfiants (9 % des accidents mortels en 2015) est en pleine progression du fait de la période et du rythme de vie
  • La prise de certains médicaments, prescrits par votre médecin, peuvent altérer la capacité de conduite et le comportement

 

Voyons quelques moyens pour se préserver, anticiper :

 

  • Eviter au maximum de boire de l’alcool en général, mais surtout dans les 12 à 24h avant une première course.
  • essayer d’avoir toujours de l’eau, ou une boisson peu riche en calories, sous la main est le plus sûr moyen pour le chauffeur de s’hydrater. essayez de boire de l’eau régulièrement (1 verre toutes les 30 mn ou heure) et votre organisme vous en sera reconnaissant
  • Les stupéfiants restent décelables dans l’organisme, même lorsque l’effet n’est plus actif physiquement. Ceci peut vous coûter votre permis de conduire en un rien de temps en cas de contrôle à la « sucette ». Comme pour l’alcool, et si la sucette ne vous fait pas peur, il est fortement conseillé d’éviter toute prise de stupéfiant au moins 12 à 24h avant une première course pour éviter toute perte d’attention.
  •  Si vous souhaitez vous faire aider pour arrêter la consommation d’alcool ou de stupéfiants, vous pouvez consulter un spécialiste car il existe des traitements de substitution (comme pour la cigarette), mais surtout il faut avoir la volonté de consulter et de se faire accompagner en cas de dépendance
  • Les médicaments à risque indiquent sur leur boîte le niveau de risque pour la conduite (niveaux 1 à 3), donc vérifiez ce point avec votre médecin prescripteur et surtout respectez la recommandation indiquée sur le pictogramme

 

La prise de poids

La position assise du chauffeur est une calamitée pour la prise de poids ! J’en ai moi même fais les frais… Si vous avez une tendance à prendre facilement du poids, prenez garde à votre alimentation et à faire du sport régulièrement pour éviter de prendre ces kilos, qui à terme, pourraient affaiblir votre organisme et vous confronter à des maladies plus sérieuses.

un code promo permet aux VTC de bénéficier de 5 euros de réductions chez fruitselect

Profitez de 5€ de réduction sur la livraison de vos corbeilles de fruits cadeaux avec le code : VTC

en plus du fait de passer une majorité de temps assis, les chauffeurs travaillent avec des amplitudes horaires décalées, ce qui fait que les heures de repas le sont tout autant. Tant que possible, tentez de vous soumettre à un rythme plus ou moins régulier pour vos heures de repas, car le fait de manger de manière irrégulière favorise grandement la prise de ces kilos superflus indésirables !

 

Le mal de dos

Le mal de dos des chauffeurs VTC est aussi dû à la position quasi immobile qu’ils gardent de nombreuses heures durant lors de leurs transferts et MAD. Les douleurs dorsales peuvent aussi être dues à une prise de poids (cité juste au dessus) ou à un manque de pratique sportive.

Pour palier à ces douleurs, il faut tenter de se tenir droit au maximum, de ne pas plier le dos au moment de porter les bagages des clients, et de faire régulièrement de l’exercice.

Il existe aussi des masseurs et kinésithérapeutes qui sauront vous prendre en charge pour améliorer la santé de votre dos tout en stimulant la circulation sanguine et l’énergie vitale. En tout cas, il vaut mieux ne pas négliger les douleurs dorsales qui contribuent à l’augmentation du stress et à la baisse des performances.

 

Baisse de moral, divorce, vie sociale inexistante

Le métier de chauffeur VTC n’est pas simple tous les jours. On constate de plus en plus de divorce chez des chauffeurs qui passent un temps fou hors de la maison. Les VTC applis sont les premier  touchés. En effet, leur faible rémunération horaire les pousse bien souvent à travailler un nombre d’heures incalculables, et ce, 6 ou 7 jours sur 7. Après avoir été esclave des applications, ces chauffeurs rentrent chez eux harassés, et peinent à bénéficier d’une vie de famille équilibrée. C’est encore pire pour ceux qui ont des enfants qu’ils ont du mal à croiser lors de leurs longues journées.

Les chauffeurs indépendants ne sont pas en reste car ils doivent aussi travailler énormément pour pallier à la concurrence déloyale des applications qui cassent les prix du marché.

En plus de la vie familiale qui est compliquée, certains chauffeurs peuvent s’isoler socialement, ce qui est dur à vivre pour pas mal de gens.

Le pire c’est qu’en plus du travail, il faut gérer les facturation, la comptabilité, les charges, les impôts, les relances clients, démarcher de nouveaux clients etc… En somme, tous les tracas quotidiens d’un chef d’entreprise.

Pensez à faire des tarifs qui vous permettront d’être rentable, mais aussi qui vous assureront de ne pas avoir à travailler trop pour obtenir un salaire décent. En passant du temps en famille, en prenant du temps pour vous et pour vos amis, vous garderez le moral, et serez donc plus efficace dans votre travail !

 

Si cet article vous a paru un peu « médical », son but n’a pas été de vous faire la leçon, mais surtout de faire de la prévention car on ne pense jamais assez à notre  santé, alors que c’est elle qui nous donne la force de continuer à rouler.

Bonne route à tous, en bonne santé, avec Adopte un VTC !

Vous lancez votre société de chauffeurs VTC ou capacitaire

En contactant notre partenaire de la part de Adopte un VTC au 01.43.87.52.46 vous beneficierez :

D’un business plan offert

ET

De 1 mois d’honoraires offert

Bon courage aux nouveaux venus. C’est ici un métier formidable. Il ne faut juste pas se tromper dans la manière de le pratiquer !

POUR DEVENIR CHAUFFEUR VTC : Contactez notre partenaire expert comptable de la part de Adopte un VTC pour obtenir :

Un business plan gratuit

Une création de société offerte

Un mois de comptabilité offert

Pour augmenter votre rentabilité VTC, Apprenez (en suivant ce lien) à faire des ventes complémentaires dans votre véhicule VTC

Autres sujets qui pourraient vous intéresser :

L’éthique des chauffeurs VTC « pour les nuls »

Chauffeur VTC : Comment effectuer un devis adapté ?

Chauffeur VTC : Quel statut juridique choisir ? (+ rappel de règlementation 2015)

Chauffeur VTC : Comment fidéliser ses clients ? (Formation VTC terrain)

Devenir chauffeur VTC : Comment calculer votre rentabilité et vos tarifs

 Le rôle des applications mobiles dans la vie d’un entrepreneur VTC débutant

VTC auto entrepreneur : Un statut incohérent

Numerus clausus des VTC : Ce rêve qui ne se réalisera jamais

POUR EN SAVOIR PLUS, REJOIGNEZ NOUS SUR FACEBOOK    : ADOPTE UN CHAUFFEUR VTC

Suivez nous sur TWITTER

 

FacebookTwitterGoogle+Partager