26.01.16 Grève des taxis : Les éditeurs d’applications VTC dans le viseur

Demain, Paris risque d’être le théâtre de l’une des plus importantes grèves de taxis qui s’opposeront aux «chauffeurs VTC ».

Nous mettons des guillemets à « chauffeurs VTC », car, encore une fois, les revendications des taxis sont clairement orientés vers l’Etat (pour qu’il mette en pratique la législation votée lors de la signature de la loi Thévenoud) et vers les éditeurs d’applications VTC (pour que cesse la maraude électronique, et une certaine forme de concurrence déloyale menée par ces éditeurs) plutôt que directement vers les chauffeurs VTC.

Les taxis attendent aussi de l’Etat (tout comme la majorité des VTC) qu’il ne simplifie pas l’accès à la profession de VTC, au profit des éditeurs d’application et sans se soucier du manque de qualification des chauffeurs arrivant dans le métier.

Les chauffeurs VTC indépendants souhaitent majoritairement que les lois votées soient appliquées, ne serait-ce que pour avoir la possibilité de travailler sereinement, sans se retrouver au milieu d’un conflit social souvent monté en épingle dans les médias.

Le positionnement des chauffeurs VTC concernant cette action est très diversifié, et finalement, certains ne savent plus sur quel pied danser :

Soutenir les taxis… Ne pas soutenir les taxis… Personne ne sait vraiment comment se positionner, d’autant que certains syndicats de taxis ont ouvertement refusé le soutien des VTC qu’ils jugent responsables de leurs maux. D’autres sont tout de même ouverts à la discussion, d’autant que de nombreuses revendications sont partagées par les chauffeurs des 2 métiers.

Pourtant, les chauffeurs VTC qui respectent la législation peinent bien souvent à s’y retrouver tellement celle-ci est changeante et compliquée.

Concernant la manifestation de demain, une nouveauté vient s’ajouter en plus des manifestations précédentes :

Les radios taxis principales (G7 et les Taxis Bleus) soutiennent ouvertement le mouvement des syndicats suite à ce qu’ils ont perçu comme une provocation, à savoir, l’ouverture de la plateforme Ub.. aux chauffeurs de taxis.

Le logiciel américain tenterait de compter sur la double casquette (Taxi/capacitaire) de certains chauffeurs pour les faire travailler sur sa plateforme. Ce qui semble compliqué, compte tenu de la législation qui impliquerait qu’un chauffeur devrait travailler comme taxi le matin puis avec l’application américaine comme VTC l’après-midi, mais avec deux véhicules différents (condition rendue obligatoire par le conseil constitutionnel) ! Cette complexité logistique, sans intérêt pour le chauffeur, montre à quel point cette proposition, lancée 1 semaine avant la grève des taxis, n’a été faite que dans le but de provoquer les leaders du taxi français.

L’objectif principal de Ub.. pourrait être :

Que les manifestations de demain soient encore plus suivies qu’à l’accoutumée, avec surement plus de débordement, et donc, toujours plus de publicité gratuite pour l’éditeur d’application US.

Entre une absence d’imposition en France et un budget pub offert gracieusement par les taxis et les médias, on se demande comment Ub.. pourrait être déficitaire de 1 milliard d’euros comme annoncé récemment dans les médias… A moins que ce ne soit pas un déficit, mais simplement un investissement fait par la multinationale pour accélérer la sortie de la voiture autonome, qui mettrait, au passage, tous les chauffeurs au chômage…

Mais ne nous éloignons pas du sujet principal de ce post, à savoir, la grève des taxis du 26 janvier 2016.

Pour cette journée de grève des taxis, nous demanderons donc gentiment :

  • Aux clients des chauffeurs VTC : de prendre en compte les difficultés que leurs chauffeurs habituels auront pour les transporter, et de revenir vers eux dès que le calme sera retrouvé 🙂
  • Aux chauffeurs VTC : d’éviter tant que possible les points chauds, types aéroports, gares, porte Maillot, etc… Et s’ils se retrouvent dans l’obligation de les traverser, de garder leur calme et d’éviter toute provocation envers les grévistes et manifestants.
  • Aux chauffeurs de taxis grévistes : De prendre en compte que de nombreux VTC souhaitent aussi une évolution et une application de la législation pour que les 2 professions cohabitent en bonne intelligence (comme à l’époque de la GR), et d’éviter d’agir violement envers les VTC que vous croiserez. D’autant que s’il y a des violences, elles feront le jeu des médias qui les passeront en boucle, le tout en offrant une pub ininterrompue pour celui que vous « combattez ».

Bon courage à tous pour la journée de demain qui s’annonce compliquée. Nous ne manquerons pas de commenter les évènements marquants de la journée sur notre page Facebook et notre compte Twitter.

A bientôt, et bonne route, avec Adopte un VTC !

FacebookTwitterGoogle+Partager