Fusionner les activités de chauffeur-VTC et Taxi pour mettre fin aux conflits ?

Voici nos propositions réalisables qui pourraient clairement être prises en compte dans la fusion des professions de chauffeurs de taxis, VTC, et capacitaires :

Rachat temporaire des plaques de taxis (ADS) par l’Etat

Il semblerait que la rachat de l’ensemble des ADS en circulation actuellement couterait environ 5 Milliards à l’Etat. La France pourrait donc racheter les plaques de taxis aux propriétaires en s’engageant sur une période de 5 ans, soit 1 Milliard par an rendus aux taxis concernés. Cette proposition risque d’en faire bondir plus d’un qui argumenteraient en disant : « Pourquoi nous payerions des plaques avec l’argent de nos impôts alors qu’elles ont été offertes gracieusement par l’Etat ? » Voici donc toute l’importance du terme « temporaire » cité plus haut. Nous y reviendrons plus tard.

 

Fusion des taxis, VTC et capacitaires

Une fois les plaques de taxis remboursées, il serait plus simple de fusionner toutes ces professions sous une seule et même nomination et de mettre en place une législation commune. La fusion est désormais possible sans heurts.

Formation

Afin de garantir une professionnalisation globale du chauffeur nouvellement créé, il faudrait prendre les meilleurs sujets des formations de chaque métier, Taxis, capacitaires et VTC, afin d’établir un programme commun, validé et agréé par le gouvernement, en considérant les points de vus de chaque profession initiale, qui permettrait de former tous les nouveaux venus dans la profession, de manière complète et professionnelle.

Comment différencier le marché de la maraude et celui de la réservation ?

Chaque société nouvellement créée ou fusionnée, aurait la possibilité de choisir le type de marché qu’elle ciblerait, mais ca ne serait  pas définitif. Une société de transport pourrait travailler à volonté et gratuitement sur le marché de la réservation préalable, cependant, pour travailler sur le marché de la maraude (physique ou électronique) les sociétés concernées devraient s’acquitter d’une taxe (Taxe maraude) payable mensuellement et sans engagement de durée, qui viserait à rembourser à l’Etat l’investissement effectué en rachetant les plaques de taxi (ADS), ce qui explique le terme de « rachat temporaire » cité plus haut. Cette taxe donnerait à l’Etat une réponse à tous ceux qui critiqueraient le remboursement de l’ADS. Le rachat des plaques ne serait donc pas une charge pour les contribuables, mais un prêt effectué dans le but d’harmoniser la profession de transporteurs de personnes, et même, à long terme, une source de revenus complémentaire.

Comment différencier les gammes de transporteurs et leurs tarifications

Afin de conserver les standards actuels, Il serait possible de fixer des gammes en fonction du type de véhicules utilisés ainsi que d’examens complémentaires  passés par les chauffeurs (Langues parlées, culture générale, connaissance de la ville, tenue vestimentaire, etc…) Chaque type de véhicule donnerait accès à une gamme prédéfinie (validée par les résultats d’examens des chauffeurs concernant leurs aptitudes complémentaires) dont la tarification minimum serait fixée d’avance, évitant toute forme de concurrence déloyale ou de vente à perte. Il apparaît par exemple que certains taxis « VIP » soient plus représentatifs du luxe que certains VTC censés représenter une gamme haute, et inversement. Les anciens GR feraient évidemment partie de la gamme la plus élevée, ce qui leur permettrait de retrouver la gamme de prestige perdue lors de la « fusion VTC »

Comment intégrer une fusion à échelle nationale ?

Une fois la fusion adoptée, la période de transition risque d’être difficile pour les acteurs actuels, mais par la suite, une seule et même législation, claire pour tous, organiserait l’ensemble  du transport de personnes, sans grève, sans manifestation ni mécontentement. Les différentes gammes permettraient de continuer à différencier les professionnels en fonction de leurs véhicules et compétences. Les marchés de la maraude et de la réservation seraient toujours clairement différenciés , et le coût de l’opération serait, à long terme, rentabilisé pour l’Etat et deviendrait même une source de revenue par la suite (donc pas une charge pour les contribuables)

Voilà notre proposition. Partagez sur les réseaux sociaux si vous êtes d’accord (Sans oublier de rajouter vos idées constructives à ce sujet)

Vous lancez votre société de chauffeurs VTC ou capacitaire

En contactant notre partenaire de la part de Adopte un VTC au 01.43.87.52.46 vous beneficierez :

D’un business plan offert

ET

De 1 mois d’honoraires offert

SUJETS QUI POURRAIENT VOUS INTERESSER :

Chauffeur-VTC : Quel statut juridique choisir

Chauffeur-VTC : Comment effectuer un devis adapté

[Chauffeur-VTC] 5 conseils pour fidéliser ses clients

Devenir chauffeur VTC : Comment calculer votre rentabilité et vos tarifs

10 choses importantes à savoir pour devenir chauffeur VTC et réussir

POUR EN SAVOIR PLUS, REJOIGNEZ NOUS SUR FACEBOOK    : ADOPTE UN CHAUFFEUR VTC

Suivez nous sur TWITTER

FacebookTwitterGoogle+Partager