10 CHOSES IMPORTANTES A SAVOIR POUR DEVENIR-CHAUFFEUR-VTC ET REUSSIR

 

 

 

1 Vous n’êtes pas un chauffeur de taxi !

  Beaucoup de nouveaux chauffeurs VTC arrivent dans le métier attirés par le métier de la conduite, en se demandant s’il serait plus intéressant de devenir chauffeur de taxi ou chauffeur VTC. Si vous vous posez la question, alors la réponse est simple : Devenez chauffeur de taxi. En effet la profession de chauffeur de véhicule de tourisme est totalement différente de celle de taxi. Un chauffeur VTC met en avant le service et un certain comportement haut de gamme. La conduite est limite secondaire. L’ancêtre du VTC est la Grande Remise (GR), qui avait édicté à ses chauffeurs certains codes de conduite à respecter. Si vous souhaitez devenir chauffeur VTC et prospérer, oubliez l’idée de se comparer aux taxis. Dans cette optique, gare aux applicateurs qui, quoi qu’on en dise, font une concurrence déloyale aux taxis.

 

2 Développez votre réseau

  Comme chacun le sait, il est obligatoire pour un chauffeur VTC de travailler sur réservation. Il est donc vital, pour développer une activité pérenne, de posséder un réseau solide. Celui-ci doit être constitué de clients régulier, de chauffeurs indépendants de confiance avec qui échanger des courses, d’obtenir une visibilité sur internet par le biais d’un site, des réseaux sociaux et toute possibilité d’échanger des liens sur des sites amis. Faites-vous connaître des prescripteurs importants de votre zone de travail, à savoir : les hôtels, grands restaurants, immeubles d’affaires, concierges en tout genre, etc… Sans aucune limitation. Une fois votre réseau effectué, respectez l’éthique des VTC pour le conserver !

un code promo permet aux VTC de bénéficier de 5 euros de réductions chez fruitselect

Profitez de 5€ de réduction sur la livraison de vos corbeilles de fruits cadeaux avec le code : VTC

3 Soignez votre image

  Quelle que soit votre expérience passée, elle doit servir à mettre en avant votre image, car VOUS êtes LE chauffeur ! Certains ont des expériences de conduite de plusieurs années, des expériences dans de grandes enseignes, parlent plusieurs langues, ou servent aussi d’agent privé de sécurité. En mettant en avant votre expérience, vous donnez du crédit à votre offre. Ensuite, mettez en avant votre véhicule, qui est votre outil de travail principal, ainsi que les services que vous proposez à bord tels que des boissons, journaux du jour, tablette tactiles, chargeurs, cigarettes électroniques (pour les longs trajets), ou tout autre bonus que vous pouvez fournir pour agrémenter le trajet de votre passager. Une fois votre offre qualifiée et votre valeur ajoutée déterminée, mettez la en avant. Bien entendu, il vous faudra toujours être soigné et bien habillé. (La tenue utilisée doit être en adéquation avec le client. Il m’est arrivé de travailler en jean basket sur des mises à disposition à la demande de clients, ce qui ne m’a jamais empêché de fournir un travail exemplaire)

 

formation pour devenir chauffeur VTC

Formation VTC complète : Comment devenir chauffeur VTC indépendant à prix réduit : 9,10€

 

4 Préparez votre communication

  A votre lancement, il va être important d’avoir une bonne visibilité, que ce soit dans votre zone de travail ou sur internet. Vos différents axes de communications doivent être choisis judicieusement et vous mettre en avant en s’appuyant sur votre image et votre valeur ajoutée. Une campagne de distribution de tracts vous permettra de récupérer une clientèle de particuliers à long termes. Ces derniers conservent souvent les publicités du genre et finissent toujours par s’en servir un jour ou l’autre. Le retour sur ce genre de communication est très faible (environ 1%), mais vous permettra de fidéliser une clientèle proche de votre dépôt et de lancer le bouche à oreille. N’oubliez pas de toujours fournir un service impeccable.

 

5 augmentez votre visibilité sur le net

  Il est très important de mettre en ligne un site internet et d’être présent sur les réseaux sociaux, ne serait-ce que pour rencontrer d’autres chauffeurs qui seront d’éventuels prescripteurs. Inscrivez-vous sur un maximum d’annuaires, et tentez d’apparaître sur de multiples pages. Plus votre société sera diffusée sur le net, plus vous augmenterez vos chances d’obtenir des appels aboutissant à des réservations. Faites en sorte que l’on parle de vous sur internet (en bien). Ce qui est écrit sur le net laisse toujours des traces. Un article peut paraitre sans intérêt, mais la qualité de son référencement peut augmenter exponentiellement votre visibilité, et donc… vos réservations. Soyez visible en toute circonstance !

 

6 Soyez rigoureux

  Il n’est jamais assez important de le répéter, mais la rigueur dans votre travail sera un atout majeur pour le développement de votre activité. Soyez à l’heure (même en avance), soignez les détails, gardez votre véhicule propre, travaillez votre diction, soyez poli en toute heure, ne laissez jamais paraitre votre humeur du jour… sont des conseils qui pourraient paraitre inutiles, mais la profession se meurt par manque de rigueur. Votre comportement vis-à-vis de votre client est atout majeur, et vous ne devez en aucun cas vous laisser aller sur les points évoqués ci-dessus. Soyez toujours à l’écoute de vos clients et privilégiez leur bien être. N’hésitez pas à rendre les choses personnelles. (Retrouvez l’ensemble de nos conseils fidélisation)

 

7 Ne jamais dire non

  En tant que VTC, nous l’avons déjà évoqué plus haut, vous êtes un descendant des Grandes Remises. Pour évoluer en ce sens, il ne faut pas oublier le rôle secondaire, mais néanmoins primordiale, qui vous incombe. Vous êtes une sorte de conciergerie mobile. Vous devez, comme dans un hôtel 5 étoile (ou un palace), être en mesure de dire « oui » à toutes les demandes de votre client (Dans la limite de la légalité bien sûr). D’où l’importance de solliciter votre réseau (voir chapitre 1.) soyez débrouillard, et apprenez à vous faire connaître. Vous devrez être capable de réserver un restaurant ou conseiller des activités à des clients étrangers à votre ville (par exemple). Apprenez les bonnes adresses de votre zone d’activité et faites en profiter vos clients. Bien entendu, ne dites jamais non lorsque votre client vous demande de régler sa course en carte bleue ! Découvrez notre coup de cœur en terme de terminal de paiement carte bleue en cliquant ici

 

8 Chouchoutez vos clients

  La politesse est un dû, quel que soit le métier d’ailleurs. En plus de cela, vous devrez apprendre à connaître vos clients réguliers pour anticiper leurs attentes. Appelez-les par leur nom tout en évitant les familiarités. Apprenez à savoir d’un coup d’œil si votre client voudra parler avec vous, ou, au contraire, que vous soyez d’une discrétion totale. Connaissez sa radio favorite, ses boissons préférées, le nom de sa femme, de ses enfants… de sa maitresse (dans certains cas particuliers. Et dans ces cas-là, ne vous trompez surtout pas !), et bien sûr, restez d’une discrétion absolue sur tout ce que vous verrez ou entendrez dans le cadre de vos fonctions. En anticipant ces besoins, vous vous rendez important, voir indispensable. Vous pouvez, de cette manière, fidéliser un client à très long terme. Retrouvez l’ensemble des conseils de fidélisation client ici

 

9 Tenir une comptabilité claire

  Pour une activité saine, il faut une comptabilité saine. Apprenez à faire vos comptes. Gérez vous-même votre trésorerie. Connaissez à l’avance l’ensemble de vos charges et les dates ou tomberont vos prélèvements. Ne laissez pas trainer d’impayés trop longtemps et le plus important, appuyez-vous sur ces charges, pour proposer une tarification claire vous permettant de vous rémunérer proprement. Une fois votre comptabilité et vos charges établies, vous serez en mesure de proposer un tarif précis tout en restant dans la moyenne tarifaire du marché. Une fois tout ceci établi, vous comprendrez pourquoi il est impossible de faire vivre une entreprise VTC en travaillant pour des applications mobiles de mise en relation, à moins de travailler à perte ou de se rémunérer moins cher que le SMIC horaire, ce qui, en tant que chef d’entreprise, ne vous intéressera pas, j’en suis persuadé. Je mets d’ailleurs au défi ceux qui le souhaiterons de m’apporter un bilan avec une comptabilité claire sur un an, avec toutes les charges payée, une assurance de transport onéreux de personne claire, des traites liées au véhicule à jour, des factures d’entretien, de nettoyage, de carburant et de services (boissons, journaux, bonbons, etc…) réglées, le RSI à jour, les impôts de société aussi, une paye nette supérieure au SMIC avec plus de 50% d’activité effectuée en sous traitance… Je ne pense pas avoir beaucoup de réponses… Donc encore une fois. GARE AUX APPLICATEURS ET VENDEURS DE REVE EN TOUT GENRE. Développez vous-même votre activité en fonction des barèmes de prix que vous aurez établis en fonction de VOS BESOINS et de VOTRE COMPTABILITE. De même, apprenez à effectuer un devis adapté à votre demande.

10 Respecter la règlementation

  Ceci est une simple piqure de rappel, mais il est très important de respecter la réglementation en vigueur du transport onéreux de personnes, et plus précisément des VTC, car nous faisons partie d’une activité fortement règlementée, avec des lois en mouvement qui changent très fréquemment. Je ne les rappellerai pas ici car vous les connaissez ou les trouverez sur internet. De plus, elles sont susceptibles de changer à tout moment, donc elles n’ont pas raison d’être citées sur ce post. Par contre, n’oubliez pas de rester informé chaque jour car il vous faudra vous adapter au fil des humeurs de nos dirigeants. Ces changements sont dus essentiellement aux actions des chauffeurs de taxi (à tort ou à raison), qui ne supportent pas la « concurrence déloyale des VTC ». Il est donc temps de tenter de retourner à nos bases, de nous regrouper, et de tenter de sauver notre profession, sans entraver celle des taxis.  Nous ne sommes pas des taxis (chapitre 1.) Les applicateurs leurs font tout de même de la concurrence déloyale tout en nous empêchant de nous développer financièrement, voir nous pousse vers la faillite (chapitre 9.)

 

Avant de devenir Chauffeur VTC, apprenez en les VRAIS REGLES. Vous serez ensuite à la tête d’une entreprise pérenne.

Vous lancez votre société de chauffeurs VTC ou capacitaire

En contactant notre partenaire de la part de Adopte un VTC au 01.43.87.52.46 vous beneficierez :

D’un business plan offert

ET

De 1 mois d’honoraires offert

Bon courage aux nouveaux venus. C’est ici un métier formidable. Il ne faut juste pas se tromper dans la manière de le pratiquer !

POUR DEVENIR CHAUFFEUR VTC : Contactez notre partenaire expert comptable de la part de Adopte un VTC pour obtenir :

Un business plan gratuit

Une création de société offerte

Un mois de comptabilité offert

Pour augmenter votre rentabilité VTC, Apprenez (en suivant ce lien) à faire des ventes complémentaires dans votre véhicule VTC

 

Autres sujets qui pourraient vous intéresser :

L’éthique des chauffeurs VTC « pour les nuls »

Chauffeur VTC : Comment effectuer un devis adapté ?

Chauffeur VTC : Quel statut juridique choisir ? (+ rappel de règlementation 2015)

Chauffeur VTC : Comment fidéliser ses clients ? (Formation VTC terrain)

Devenir chauffeur VTC : Comment calculer votre rentabilité et vos tarifs

 Le rôle des applications mobiles dans la vie d’un entrepreneur VTC débutant

VTC auto entrepreneur : Un statut incohérent

Numerus clausus des VTC : Ce rêve qui ne se réalisera jamais

 

POUR EN SAVOIR PLUS, REJOIGNEZ NOUS SUR FACEBOOK    : ADOPTE UN CHAUFFEUR VTC

Suivez nous sur TWITTER

 

FacebookTwitterGoogle+Partager